Le SAMSAH se révèle aux déficients visuels

Le Service d’accompagnement médico-social pour adultes handicapés déficients visuels (Samsah DV) ouvrait hier ses portes du Moufia au grand public. L’occasion pour les aveugles et malvoyants de découvrir comment renforcer leur autonomie à travers les pistes défrichées par cette institution.

Avec soixante-dix personnes aveugles ou malvoyantes actuel­lement prises en charge, le Service d’accompagnement médico-so­cial pour adultes handicapés défi­cients visuels (Samsah DV) fondé en 2008 dans notre île par l’Institut des sourds et aveugles de Marseille (Irsam), cherche à attirer davantage de patients vers sa structure. «Nous disposons d’une capacité d’accueil de 50 personnes », confie sa directrice, Josette Infante. «Nous n’avons à l’heure actuelle aucune liste d’attente», souligne-t-elle, convaincue que bon nombre de Réunionnais ignorent encore les bénéfices qu’ils retireraient à fré­quenter son institution.

 

Au fil des ateliers, /’ <<accompagnement à la parentalité» w démontrait comment confection­ner un biberon ou donner le bain à un nourrisson. (Photos Emmanuel Grondin)

Lire la suite

Notre journée porte ouverte au SAMSAH du MOUFIA le 17 juin 2017

 

Lors de la journée porte ouverte du SAMSAH DV au MOUFIA, le public à pu être sensibilisé à la déficience visuel par des mises en situation, des discussions avec les bénéficiaires du Samsah.

Des ateliers de découverte étaient proposés :
-Activité de la Vie Journalière.
-Parcours psychomoteur et locomotion.
-Atelier accompagnement à la parentalité auprès de parents déficients visuels.
-Découverte de jeux adaptés. 

Un belle journée d’échange et de découverte.

Journée porte ouverte au SAMSAH du MOUFIA

L’IRSAM  a l’honneur de vous inviter à participer à la journée porte ouverte du  SAMSAH DV.

Au programme Ateliers de découverte :
-Activité de la Vie Journalière.
-Parcours psychomoteur et locomotion.
-Atelier accompagnement à la parentalité auprès de parents déficients visuels.
-Découverte de jeux adaptés. 

Venez nombreux découvrir le monde de la déficience visuelle.

Emission « Dis moi tout » sur Réunion Première 30 mars 2017

 

Le jeudi 30 mars 2017, le Samsah DV participait à  l’émission « DIS MOI TOUT » sur la chaîne Réunion 1ère sur le thème  : « Je surmonte mon handicap ».

 Un grand merci à REUNION PREMIERE pour ce focus sur la déficience visuelle et sur le travail du SAMSAH DV au quotidien auprès de ces personnes.

Un grand merci aux bénéficiaires partenaires (Richard Muller – Jean Nicole RICHARD) et les professionnels (Charlène ALBERT, Anysia GREGORIS, Lætitia DIXMERIAS) qui ont accepté de se prêter au jeu !

Emission « Dis moi tout » sur Réunion Première 13 avril 2017

 

Le jeudi 13 avril 2017, le Samsah était à l’honneur dans l’émission DIS MOI TOUT sur réunion 1ère.

Sur le thème  : « Je suis parent et je suis mal voyant »

 Un grand merci à REUNION PERMIERE pour ce focus sur le handicap Déficient Visuel et sur le travail du SAMSAH DV aux quotidiens auprès de ces personnes.

Un grand merci aux anciens bénéficiaires partenaires Marie Chantale SINGA et Grégory CHERIMONT ainsi qu’à la Psychomotricienne du SAMSAH DV, Solen BOURDIN.

Journées de sensibilisation à la Poste 2016

Pour la deuxième année, le CASE DV a proposé 2 journées de sensibilisation à la POSTE.

  • Jeudi 17 novembre, à l’agence de Saint Denis, rue Maréchal Leclerc.
  • Vendredi 18 novembre, au centre financier prêt du Lancastel.

Ces deux journées avaient pour but de présenter la déficience visuelle aux travers d’ateliers de mise en situation et la présentation des outils spécialisés permettant d’adapter le poste de travail des personnes mal ou non voyantes.

Les quatre ateliers proposés :

  • Atelier locomotion avec M. Frédéric DEBIASI.
  • Atelier basse vision avec Mlle Anysia GREGORIS.
  • Atelier Braille avec Mme Valérie DECOMBLE
  • Atelier Nouvelles Technologies avec M. Yannick RIVIERE

Un grand merci à tous les professionnels des agences qui ont participé à ces deux journées riches  d’échanges.

 

logo la poste

1er séminaire des SAMSAH de l’Ile de la Réunion

Le mercredi 9 novembre dernier s’est tenu le premier séminaire des SAMSAH de la Réunion, organisé par le collectif des directeurs de SAMSAH avec le concours de l’Institut de Formation Antoine Bertin et l’accompagnement financier de l’ARS.Ce séminaire a réuni 122 personnes ; professionnels des SAMSAH, partenaires, représentant du Département et de l’ARS, bénéficiaires et aidants familiaux, autour du thème :

« Les SAMSAH à la Réunion : une histoire en devenir ? ».

photo1-seminaire

Un invité de marque s’est spécialement déplacé de métropole pour nous éclairer. Mr Cyril DESJEUX, Docteur en sociologie (EHESS), ancien responsable de projet du secteur Services à domicile à l’ANESM et actuellement Directeur de l’Observatoire National des Aides Humaines chez Handéo, nous a présenté l’Handéo ainsi que les principales recommandations ANESM qui s’appliquent dans le champ d’intervention des SAMSAH.
Puis il a mené une analyse des principaux enjeux et défis auxquels est confronté ce type de structure.

photo2-seminaire1. Les SAMSAH moteur et polyhandicap comportant : le SAMSAH de l’Association Saint-François d’Assise, les SAMSAH Sud et Aubépine de la Fondation Père Favron, Le SAMSAH Austral de l’Association Frédéric Levavasseur, ont abordé la problématique des transports et de l’aide aux déplacements. Car si se déplacer au sein de son domicile est facilement travaillé par la mise en place d’aides, d’aménagement et de matériel, se déplacer à l’extérieur s’apparente souvent au parcours du combattant…

photo3-seminaire2. Les SAMSAH Psychique, constitué du SAMSAH ENSEMB de l’EPSMR et de celui de l’ALEFPA, ont développé le thème épineux de l’après-SAMSAH, en tentant de sensibiliser sur la nécessité et la complexité d’effectuer un transfert des actions de coordinations, en vue de favoriser la continuité de parcours.

3. Les SAMSAH déficients visuels de l’IRSAM ont abordé l’accompagnement des personnes dans leur fonction parentale. En effet, la situation de handicap que provoque la déficience visuelle, peut entraîner des perturbations familiales importantes d’où la nécessité d’un accompagnement à la création du lien parent-enfant et à l’acquisition des gestes techniques de compensation.

photo4-seminaire

photo5-seminaireEnsuite, Mr Deva RADAKICHENIN, directeur de la MDPH a décliné les chiffres clés qui concernent ces structures : en 2015 il y avait ainsi 384 bénéficiaires d’une notification SAMSAH dans le département, dont le tiers a des troubles psychiques, avec ou sans surhandicap.
Mr Gilles VIGNON, responsable de l’offre de soin à l’ARS OI, a présenté les axes de la politique médico-sociale régionale et mené une analyse de la dimension pluriforme des SAMSAH du département, ainsi que des questions auxquelles est confrontée l’organisation de ces structures. Afin de mieux couvrir les besoins de La Réunion, M. VIGNON a invité à réfléchir sur l’avenir des SAMSAH en abordant la question de l’ouverture à la polyvalence des SAMSAH et/ou de l’extension de leurs territoires de référence.

photo6-seminaireMr VIGNON a annoncé également que dans le cadre du prochain PRIAC (programme interdépartemental d’accompagnement des handicaps et de la perte d’autonomie) et du plan autisme, était prévu la création de 40 places de SAMSAH pour personnes autistes : 26 en 2017 et 14 en 2018.
Aux dires des participants, cette journée riche en échanges, débats et questionnements sur l’avenir des SAMSAH du département constitue une très belle réussite.

Un rendez-vous est d’ores et déjà annoncé en 2017, pour une nouvelle édition de cette conférence qui a suscité beaucoup d’intérêt, tant auprès des professionnels que des personnes accompagnées et de leurs aidants.

photo7-seminaire

article-visu-titre

Une aide pour les déficients visuels et les non voyants

SORTIR LES ADULTES NON-VOYANTS OU DÉFICIENTS VISUELS DE LEUR ISOLEMENT, C’EST L’OBJECTIF DU SAMSAH. LES DÉFICIENTS VISUELS NE SAVENT PAS QU’UN TEL CENTRE EXISTE. POURTANT, L’AIDE APPORTÉE AUX ADULTES HANDICAPÉS EST PRÉCIEUSE. LE PARCOURS EST LONG, MAIS LES RÉSULTATS SONT ENCOURAGEANTS ET BIEN VISIBLES. C.H

RÉÉDUCATION ET AUTONOMIE

Au Moufia et à Saint Louis, c’est la MDPH qui dirige les patients vers le Samsah, la structure les aide ensuite à devenir autonomes dans leur environnement, se d é placer sans aide, réapprendre à cuisiner, à mettre en route la machine à laver sont quelques exemples.  » Les patients sont quelquefois complètement isolés, ce qu’ils demandent, c’est retrouver leur autonomie, et au centre, ils peuvent parier de leur expérience, partager leurs progrès ou leurs difficultés. » Annie Pillet-Brun, ophtalmologue, est bénévole au sein de la structure, c’est elle qui fait un premier bilan avant la rééducation. Ensuite, toute l’équipe prend le relais. Au SAMSAH, on apprend le braille, on se forme aux nouvelles technologies, ça n’est pas parce qu’on est non-voyant qu’on ne peut pas utiliser un ordinateur, on organise des balades et surtout, on a une écoute et une prise en charge.

2 TYPES D’ACCOMPAGNEMENT

La structure a été créée  » pour aider les personnes non-voyantes à acquérir de l’autonomie en restant chez elles. Elle propose 2 types d’accompagnement : une partie médicale et une partie sociale- éducative. Le déficient visuel mais aussi sa famille apprennent ainsi à se gérer et surtout à gérer le handicap dans la vie quotidienne. La rééducation est quelquefois longue, le patient apprend à décupler et à se fier à ses autres sens : l’ouïe, le goût, le toucher ou l’odorat, il apprend également à se débrouiller comme une personne voyante chez lui. Psychologue, éducateurs, psychomotricien, ophtalmologue, orthoptiste, toute l’équipe se réunit une fois par semaine afin de discuter des cas dont ils vont s’occuper et de la meilleure aide à leur apporter.

article-visu-photo cuisine

L’ATELIER CUISINE, POUR APPRENDRE À SE DÉBROUILLER À LA MAISON

UNE STRUCTURE POUR RETROUVER
SA DIGNITÉ

article-visu-photoDR

JOSETTE INFANTE, LA DIRECTRICE DU SAMSAH

« N’importe qui peut être touché et nous ne sommes pas à l’abri d’un accident de la vie, il faut relever la tête, faire face à son handicap, tout changer dans sa vie, retrouver le moral, ces personnes qui se battent sont admirables, elles repartent de zéro. » Josette Infante, la dynamique Directrice du SAMSAH (Service d’Accompagnement Médico Social pour Personnes Handicapées) et son équipe prennent en charge tes adultes déficients visuels ou non-voyants à partir de 20 ans. S’habiller, langer son bébé ou encore balayé la maison, permettre aux personnes qui ont perdu la vue de retrouver leur dignité en réapprenant à effectuer les gestes simples de la vie et le1 rendre leur autonomie chez elles, c’est l’objectif du SAMSAH ».

Article paru dans le magazine Visu (juillet 2016)

Baptême de plongée adapté pour Dominique

C’est avec grand plaisir que nous vous proposons de regarder les vidéos qui ont été réalisé lors des baptêmes de plongée en piscine puis en mer de Dominique, bénéficiaire du SAMSAH.
Au commencement, c’est Dominique qui m’a sollicité pour effectuer un baptême de plongée.  Il savait que j’étais titulaire du monitorat de plongée et du premier niveau d’encadrement pour personne porteuse de handicap.

Après avoir obtenu l’accord de Mme INFANTE directrice du SAMSAH et le certificat médical de non contre-indication de la part du Docteur PILLET, ophtalmologue du service nous nous sommes lancés dans l’expérience.
Le club de plongée « Cachalot » des ressortissants de la défense nationale s’est montré de suite intéressé pour nous accueillir et nous offrir son assistance technique.  Nous avons donc réalisé un premier baptême à la piscine de la caserne Lambert afin de permettre à Dominique de tester le matériel et d’appréhender la respiration, l’équilibrage et les déplacements en milieu aquatique.

Cette première a ravi Dominique qui a voulu prolonger l’expérience en milieu naturel.

Nous avons donc effectué une plongée au départ du port de Saint Gilles.
Dominique a pu ainsi tester la plongée dans les conditions réelles.
Suite à cette expérience Dominique a pu verbaliser le plaisir de profiter d’une activité à sensation ordinairement réservée aux valides.
Il a également pu mesurer les capacités psychomotrices en œuvre pour évoluer en milieu aquatique.

« Je tiens à remercier l’équipe du SAMSAH et le club de plongée des Cachalots d’avoir rendu ce moment possible ».

Dominique.


omorel

Olivier MOREL
Psychomotricien au SAMSAH DV
BESS1 Plongée sous marine

4ème Journée Réunionnaise Obstétrico-Pédiatrique

Le SAMSAH DV a participé à la 4ème Journée Réunionnaise Obstétrico-Pédiatrique afin d’évoquer l’accompagnement que peut proposer notre service auprès de personnes en situation de déficience visuelle dans le cadre de leur parentalité.

Lors de cette journée, le SAMSAH DV a pu rencontrer des gynécologues, obstétriciens, sages-femmes, médecins, internes, puéricultrices, acteurs de PMI, pédopsychiatres…

Ce fut une belle occasion de sensibilisation notamment par rapport à la situation d’amblyopie mais également afin de mieux faire connaitre auprès de tous ces partenaires l’action du SAMSAH DV en matière de guidance parentale.

Merci encore à Edith THOUEILLE pour son engagement et tout le travail qu’elle a pu favoriser à la Réunion.

ldixmerias








Laetitia DIXMERIAS 
Instructrice en locomotion
slebeau








Sabine LEBEAU
Orthoptiste